lundi, avril 26, 2010

Petits pois et bacon de baleine II - le retour !

Loin de moi l'idée de faire une série sur l'affaire du soit-disant détournement de viande baleine par des membres d'équipage du Nisshinmaru, mais il y a eu du nouveau ces dernières semaines. Je vais donc faire un résumé des événements récents. Si vous avez raté le début du film, vous trouverez un résumé ici et .

Après de longs préparatifs, le procés des deux activistes de Greenpeace Japan accusés de vol et d'intrusion, Jun.ichi Satô et Tohru Suzuki, a commencé le 15 février dernier. Etrangement (quoique ?), c'est également le jour qu'a choisi un membre de l'organisation rivale Sea Shepherd pour abordé illégalement un navire de la flotte de recherche japonaise. Les deux activistes de Greenpeace, communément appelé "Tokyo Two" dans les communiqués de presse de leur organisation avait été arrêtés le 20 juin 2008, après que le parquet de Tokyo a annoncé le même jour avoir annulé les plaintes contre les 12 membres d'équipage du Nisshin-maru en l'absence d'éléments à charge.

Cinq jours avant le procès, le 10 février 2010, Greenpeace Japan avait fait appel de la décision du parquet de Tokyo en demandant à un comité d'enquête de la revoir. Il s'agit-là d'une procédure de droit japonais lors de laquelle un comité composé de onze citoyens japonais de se pencher sur l'enquête du parquet sur une affaire et de statuer si la décision de ce dernier est valable ou non. Si la décision du parquet est rejetée, l'enquête doit être refaite et de nouveau présentée au comité. Cela doit permettre à la Justice de fonctionner correctement.

D'après divers quotidiens nippons tels que le Sankei Shinbun, le 1er comité d'enquête de Tokyo aurait confirmé la décision du parquet de Tokyo sur l'affaire de détournement de viande de baleine par 12 membres d'équipage du Nisshinmaru. La raison étant que la viande que ces derniers auraient emportée chez eux en rentrant au Japon était soit offerte en cadeau (omiyage), soit des morceaux ne pouvant être traîtés, soit des restes de ce qui était utilisé pour l'alimentation de l'équipage pendant la durée du programme de recherche. La société maritime Kyôdô Senpaku ayant offert cette viande à son équipage, elle ne pouvait être "détournée".

Greenpeace qui continue d'affirmer qu'il y a eu un détournement de viande de baleine, se voit une fois de plus contredit, cette fois par un comité populaire. L'ONG n'a donc normalement plus d'arguments pour justifier les actes (vol et intrusion) qu'ont commis leurs activistes. Le secrétaire général de Greenpeace Japan a toutefois déclaré dans un commentaire aujourd'hui :

仮に判断の背後に捕鯨問題についての誤った理解や偏見があるとすれば言語道断である
Ce serait scandaleux si jamais la décision [du comité] devait se baser sur mauvaise compréhension ou des aprioris quant à la question de la chasse à la baleine.
Autrement dit, du moment que ça ne correspond pas à leurs idées, ça ne peut pas être fondé ou juste. Ce respect des lois et des institutions me rappelle un peu la façon de penser de Sea Shepherd. Paul Watson avait commencé en tant que membre de Greenpeace, après tout.

Le procès des deux activistes de Greenpeace continuera le 14 mai prochain.

11 commentaires:

Paul Sven a dit…

Curieux comme il semble facile de se retrancher derrière la "légalité" en l'absence de toute conscience. À Nankin aussi, tout s'est déroulé dans la légalité impériale.
Se pourrait-il que le Japonais soit sans âme ? Je ne le prétends pas, mais attendu sa position à ne voir que de la viande dans les autres espèces, la question peut se poser.

IceClass a dit…

You know folks are stretching for straws to clutch when they have to drag up second world war atrocities to demonize a minority food culture.

Thanks for the post. I hadn't thought of the Peter Bethune stunt as a diversion from the trial of the Greenpeace activists.

I'm glad to see you back updating the blog after a long absence.

Please forgive my responding in English on your blog. Although I was at least partly educated in France, it was a long time ago, I'm on an English keyboard etc

isanatori a dit…

@ Paul Sven:
Les programmes de recherche japonais ne se font pas dans la légalité "impériale" ; ils se font dans la légalité internationale.

La chasse à la baleine n'a rien à voir avec les crimes de la deuxième guerre mondiale.

Les Japonais ont des âmes. Ils ont également le droit de chasser de manière durable pour leur alimentation. Je ne pense pas que les baleines devraient être traitées différemment des autres animaux.

@ IceClass:
Your comment is more than welcome, even in English.

As for Bethune's stunt, I think that Sea Shepherd and Greenpeace are in competition over the market for what I call "commercial anti-whaling in disguise". Now the former will also have its trial in Japan.

3 years ago, when both SSCS and GP had boats in the Southern Ocean to harass the Japanese fleet, the wetstern (especially Australian) newspapers were reporting mainly about the 2 SSCS activists who had boarded the Yushin Maru 2 (while the Esperanza was following the Nisshin Maru)... but all the ads on their webstites were for Greenpeace. Fatson seemed to be annoyed by that situation, back then.

Now, not only has GP stopped to send boats in the SO (probably by fear to be associated to SSCS), but you have many articles about Bethune and almost none about Sato and Suzuki.

Btw, you'll notice that Greenpeace didn't make any mention of the Committee for the Inquest of Prosecution's decision anywhere but on ots Japanese website.

I'll try to continue posting. Feel free to comment ;)

Paul Sven a dit…

@ isanatori:
Ce blog est merveilleux, il permet de comprendre la mentalité derrière la chasse à la baleine. Vous dites "Je ne pense pas que les baleines devraient être traitées différemment des autres animaux". De quels animaux parlez-vous? Car il va de soi que les chiens, par exemple ne sont pas traités exactement comme les cochons. Ne comprenez-vous pas que partout de par le monde, surtout chez les enfants, les cétacés évoquent quelque chose de merveilleux? Ne comprenez-vous pas que tuer les cétacés choque la plus grande partie de l'humanité car elle se rend compte que les baleines, justement, sont le dernier lien qui nous relie avec une planète ou la majorité des espèces pouvaient encore espérer évoluer selon leurs propres caractéristiques? Quand je pose la question a savoir si les Japonais ont une âme, en fait je veux dire une conscience, celle qui, peut-être, pourrait nous différentier des animaux dont votre réflexion me laisse à penser que vous ne voyez en eux qu'une réserve potentielle de protéines.

isanatori a dit…

@Paul Sven:
Je comprends ce que vous voulez dire, mais vous vous trompez. Les animaux ne sont pas perçus de la même manière partout. Vous citez les chiens et autant que je sache, il y a des régions du monde où l'on mange leur viande.

De même, les baleines n'évoquent pas quelque chose de merveilleux partout de par le monde. Cela ne veut pas dire que les peuples (comme les Japonais) qui chassent et mangent les baleines n'ont pas de respect pour ces animaux. Si vous avez bien lu ce blog, vous l'aurez compris.

Dire que les baleines sont le dernier lien qui nous relie à la planète, c'est de la foutaise, le produit des campagnes mensongères des ONG pseudo-écologistes. C'est en créant ce genre de symboles que l'on détourne l'attention des gens de problèmes écologiques plus importants.

Les baleines, notamment les rorquals de minke, se portent très bien. Il n'y a aucun mal à en chasser quelques uns.

Anonyme a dit…

Isanatori pourquoi vous ne venez plus sur aujourdhuilejapon.com il y a un dernier article paru sur les baleines et tous le monde insulte le Japon de menteur etc pourriez vous venir me donner un coup de main (mon nom est hachiroku86 je suis anisdali d'il y a longtemps) j'essaye de me rappeler ce que vous aviez dit sur la population des baleines et du fait qu'elle pouvait supporter une pêche.

PLEASE NEED BACKUP!!!

http://www.aujourdhuilejapon.com/actualites-japon-ouverture-au-japon-du-proces-d-un-militant-contre-la-chasse-a-la-baleine-7712.asp?1=1&Commentaires=1#postercommentaire

Obs a dit…

Moi je suis assez curieux.
Si tu as un peu de temps pour repondre, ou encore mieux, poster a ce propos.
Qu'est ce qui te motive a tenir un blog sur la "chasse a la baleine au Japon" ?
J'imagine que tu dois trouver l'action belle ? En quoi est-ce remarquable ?
Pourquoi specialement au Japon ?
Loin de moi l'idee de critiquer ou autre, juste l'envie de comprendre.

Anonyme a dit…

toutes ces attaques contre le Japon sont hypocrites: On tape sur celui que l'on peut taper. Qu'en est il de la Russie, la Norvège,l'Islande, L'Alaska, de la Sibérie, du Canada, des Caraïbes, l'Islande qui continuent à pratiquer la chasse à la Baleine? Pour certain on les excuse en considérant cette chasse comme pêche de subsitance!? Pour l'un c'est excusé et pour l'autre non pour un acte similaire! Je serais curieux de voir le résultat si les mêmes bien pensant du genre Greenpeace s'attaquaient à des navires Russes? Ces mêmes ONG pourquoi ne vont pas manifester en Chine contre la fourrure et la viande de chient et de chat? Je rejoins l'avis de Isanatori pour dire que la considération pour les baleines sont mal abordées. Je suis entièrement contre la chasse à la Baleine, je suis également contre le fait de faire du Japon le souffre douleur pour des raisons de facilité. Il serait plus intelligent et plus interessant d'expliquer et de convaincre le peuple Japonais, accessible, d'interdire la chasse à la baleine plutot que d'essayer de leur imposer cette interdiction de l'intérieur. Accepterions que d'autres pays nous imposent de nous interdire de ne plus manger de foie gras, d'escargot, de viande de cheval....?

Anonyme a dit…

Oui, le Japon est aussi condamnable que les autres pays qui maintiennent la pression de pêche contre les cétacés menacés de disparition (une augmentation de 3 à 4 % de certaines espèces n'est pas suffisant pour garantir la survie). Le Japon est davantage coupable toutefois pour mentir : prétexte de la chasse scientifique et pour soudoyer l'appui de certains pays, depuis des années (les récents scandales le confirment allégrement). Il ne s'agit pas de dénigrer bêtement le Japon, dont la culture et les populations ne sont pas moins estimables que les autres, mais il importe que les attitudes changent. Nous ne pouvons nous permettre le luxe de voir disparaître des espèces marines (et ceci serait encore plus lourd de conséquence pour des animaux se situant au sommet de leur pyramide)

Anonyme a dit…

Convaincre les Japonais ???
Oui, évidemment... mais convaincre prend du temps, beaucoup de temps... Beaucoup trop de temps au regard des enjeux de survie des espèces. Il faut le faire, certes mais on ne saurait s'en contenter ! Squalus2a

isanatori a dit…

@ Obs:
Qu'est-ce qui me motive a tenir ce blog? Eh bien, tout simplement le fait que cette question de la chasse a la baleine me parait interessante et que la position du Japon sur ce sujet est mal presentee dans les medias occidentaux.
Je ne trouve pas particulierement l'action belle, mais si mon blog peut permettre aux gens de mieux comprendre la realite de la chasse a la baleine et des debats a la CBI, j'en serai content. Je ne fais pas ca pour que ce soit "remarquable".
Pourquoi au Japon? Parce que c'est la que j'habite et parce que je parle le japonais, ce qui me permet d'acceder a des informations que la plupart des gens en France (et en Occident en general) n'ont pas.


@ Anonyme1:
Toutes les attaques contre le Japon me paraissent hypocrites egalement, mais pas parce qu'on ne fait pas le meme tapage au sujet des autres pays/peuples baleiniers.
Tous ne font qu'appliquer leur droit selon les termes de la Convention internationale pour la reglementation de la chasse a la baleine. Peu importe que cette chasse soit commerciale (Norvege, Islande), scientifique (Japon) ou indigene de subsistance (Eskimos, Chukochi, etc.). Ce qui compte, c'est que les especes de baleines ne soient pas mises en danger de disparition par les quotas alloues.
Moi, je suis entierement pour la chasse a la baleine du moment qu'elle est geree et durable, et c'est le cas pour les trois types de chasse evoques.
Il ne s'agit pas tant de convaincre les Japonais que d'arreter de croire betement la desinformation des ONG qui profitent financierement de cette situation.


@ Anonyme2 :
Le Japon n'est pas condamnable. Ni la Norvege ou l'Islande le sont. Les populations de baleines que ces pays chassent sont parfaitement capables de soutenir une chasse limitee comme c'est le cas actuellement. Aucune de ces especes ne risque de disparaitre a cause de la chasse a la baleine, scientifique ou commerciale.
D'ailleurs, ca fait plus de 20 ans que le Japon conduit son programme de recherche en Antarctique, et il y a encore plein de rorquals de Minke !

@ Squalus2a :
Ce que j'ai ecrit plus haut repond a ton commentaire.
La survie des especes concernees par la chasse a la baleine n'est pas du tout en jeu. Il n'y a pas besoin de convaincre les Japonais de quoique ce soit. Il faut surtout verifier les faits et ne pas croire la propagande mensongere des ONG anti-baleinieres.