lundi, mars 03, 2008

[MàJ-14 mars 08] Sea Shepherd attaque le Nisshin-maru, trois blessés

Le matin du 3 mars, le navire de l'ONG anti-baleinière Sea Shepherd a découvert le navire-usine de la flotte de recherche sur les cétacés japonaise, le Nishin-maru. L'équipage du Steve Irwin a sans tarder lancé une attaque contre le navire japonais, jetant plus de 100 bouteilles d'acide butyrique sur le pont de ce dernier (voir vidéos). Selon l'Agence japonaise pour les pêches, trois membres d'équipage japonais auraient été blessés légèrement à cette occasion.





Mise à jour (3 mars 2008) :
Le gouvernement japonais a condamné les attaques de l'ONG Sea Shepherd contre le Nisshin-maru ayant blessé quatre membres d'équipage. "Infliger des dommages injustifiables à un navire japonais et s'en prendre à la sécurité de l'équipage qui opère légalement dans les eaux internationales sont des actes inexcusables", a déclaré Machimura Nobutaka, le porte-parole du gouvernement japonais.
Le ministère des Affaires étrangères nippons a également convoqué les ambassadeurs d'Australie et des Pays-Bas où est enregistré le Steve Irwin pour demander à ces deux pays de prendre des mesures pour empêcher que ces actes violents se reproduisent.

Mise à jour (5 mars 2008) :
Le gouvernement japonais semble prendre les choses très au sérieux et a fait appel aux autorités australiennes et néerlandaises pour faire une enquête sur les actions de Sea Shepherd à l'encontre du Nisshin-maru et de son équipage. Paul Watson, le président de l'ONG a déclaré qu'il s'agissait "d'une guerre chimique non violente" (sic!). Outre les risques de blessure que peuvent causer les bouteilles en verre, l'acide butyrique peut être dangereux pour la santé s'il entre en contact avec la peau ou les yeux, ou s'il est inhalé. Ce document de sécurité chimique précise également : "NE PAS laisser ce produit contaminer l'environnement".

Mise à jour (7 mars 2008) :
L'ONG Sea Shepherd a de nouveau agressé le navire japonais Nisshin-maru aujourd'hui, vendredi 7 mars. Les membres d'équipage du Steve Irwin ont une fois encore lancé des bouteilles d'acide butyrique et d'autres projectiles contre le bateau-usine japonais.

Les gardes-côtes japonais présents à bord du Nisshin-maru ont essayé de repousser le navire de Sea Shepherd à l'aide de "thunderflash" (voir vidéos). Ils n'auraient toutefois pas effectué de tirs de semonce. Paul Watson (photo), le président de Sea Shepherd prétend qu'on lui a tiré dessus, ce que l'ICR dément. Aucun blessé n'est à déploré de part et d'autre pour le moment, malgré les manœuvres extrèmement dangereuses de l'ONG pseudo-écologiste.





Mise à jour (14 mars 2008) :
Cette mise à jour pour ceux qui croient vraiment que les gardes-côte japonais ont tiré sur Paul Watson. Je vais completer les informations du lien donné par Lamentoc en commentaire ci-dessous.

Sea Shepherd a des photos du coup de feu qui a failli tuer Paul Watson. Les voici :



Si on zoome, on s'aperçoit qu'il y a bien quelque chose de suspect sur le côté du Nisshin-maru.



Heureusement, l'Insitut japonais de recherche sur les cétacés (ICR) a fourni les photos suivantes sur son site.



Et on constate que les baleiniers japonais ont tiré sur Paul Watson avec une...horloge ?!?!



Ils sont vraiment trop fort a l'ICR! Jamais Sea Shepherd n'aurait pu prevoir que les horloges du Nisshin-maru étaient des snipers hyper entraînés! :)

On peut également prendre en considération l'hypothèse de ce youtuber texan qui nous explique que l'un des gardes-côte aurait lancé la balle. Trop fort!! :)

Plus sérieusement, j'ai du mal à imaginer un tireur capable de viser précisément le cœur de Paul Watson sachant que les deux navires se déplacent assez vite (environ 15 nœuds) et en prenant en compte les remous. Et dans l'hypothèse où il y aurait eu un tel tireur d'élite (dont aucune photo n'a été prise), on est en droit de se demander pourquoi il n'aurait pas tiré une seconde fois sur Paul Watson dans une partie non protégée de l'anatomie de ce dernier. La seule explication possible est que Sea Shepherd a fabriqué cette histoire depuis le début, ce qui expliquerait aussi l'attitude provocative de son leader (voir troisième vidéo) sur le pont du Steve Irwin.

10 commentaires:

baystar a dit…

Une autre connerie de SS.

En tout cas, je me demande si l'on doit quitter l'IWC, et de recommencer la chasse commerciale comme le font les norvegiens contre lesquels le SS, me semble-t-il, ne lance pas ces bouteilles.

Au fait, je voudrais te demander si tu pense que la chasse devient plus facile techniquement si l'on quitte l'IWC. Et je ne parle bien sur pas de ce que devient l'opinion publique de la communaute occidentale.

P.S. J'ai lu "kujira wo totte kangaeta" que tu recommendais quelque part. C'etait interressant surtout parce que ca decrit bien ce qui se passe reellement dans les navires et que l'histoire est tres humaine, meme si j'ai trouve l'auteur trop soft contre la GP. Et la trahison du britanique montre bien la verite que certains journalistes ecrivent contre la chasse tout en sachant que c'est injuste.

isanatori a dit…

Salut Baystar,

Merci pour ton commentaire.
En effet, Sea Shepherd sont assez ennuyeux. Ce qui m'ennuie le plus, c'est que des pays comme l'Australie ou les Pays-Bas ne font rien pour les arreter.

En ce qui concerne la chasse hors de la CBI si le Japon devait quitter cette organisation, ca serait assez difficile a moins que le Japon ne cree une nouvelle commission internationale. La Convention des Nations Unies sur la Loi de la Mer (UNCLOS) rend obligatoire la participation a une organisation internationale de gestion des ressources pour les exploiter dans les eaux internationales. Donc techniquement, c'est assez difficile.

Il faudrait donc que le Japon cree une nouvelle organisation avant de quitter la CBI. Sinon, plus de chasse a la baleine dans les eaux internationales : Pacifique nord et Antarctique. Par contre, la chasse cotiere pourrait etre possible.

Concernant le livre de Kawabata Hiroto, c'est en effet une lecture interessante. Il explique bien comment la chasse scientifique differe de celle commerciale. J'imagine qu'il ne critique pas beaucoup Greenpeace parce qu'il n'a pas eu l'occasion de voir leurs tactiques de lui-meme.
La trahison de Mark Votier est en effet revoltante. Il a vendu ses photos aux medias et aux ONG anti-chasse comme IFAW ou Sea Shepherd.

baystar a dit…

Merci pour ta reponse, isanatori.

Ouais, je pense maintenant que c'est un peu plus difficile que j'imaginais.

http://blog.e-kujira.or.jp/iwc2007jp/entry/290

Bien que David semble positif a cela, je pense qu'il est un peu optimiste la. L'IWC devrait etre une organisation "appropriate" pour l'instant. Mais cela n'empeche que les pays baleiniers creent une autre organisation et s'ils y particippent tous, ce sera difficile de la considerer innapropriee. Donc le plus dificile est d'obtenir le soutien de ces pays.

En tout cas je suis convaincu que la meilleure facon de faire la chasse est le type de chasse qu'exerce actuellement le Japon dans l'Antarctique: Faire la recherche en faisant la chasse commerciale dans un endroit ou les baleines sont exceptionnellement abondantes, ce qui rend le maintien de la resource plus facile et plus sur qu'a n'importe quel coin de la planete.

ようは、環境保護団体からの経済的打撃を軽減しつつ、今の形での捕鯨ができればいいと思う。今回の件でやっぱり金銭的被害は無視できないと思う。道徳的被害はどうでもいいけど(笑)。

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Japan has no right to hunt and fish on whales
Acting in accordance with international conservation laws and laws from world governments; the group actively seeks to protect our incredible marine life from unlawful and destructive acts such as whaling, sealing, shark fining and dolphin capture and slaughter.
Let i remind you of the World InterNational illegal hunting law from 1986. And the IWC is a japanes organisation that is funded by the hunters company to cover up the hunt on whales.

isanatori a dit…

@ Baystar,

Oui, David est en fait assez partisan d'un retrait du Japon de la CBI. Il pense que cela ferait bouger les choses et que cette organisation s'ecroulerait. Personnellement, je ne suis pas sur que ce soit une bonne solution, sauf si le Japon cree une ou des nouvelles organisations de gestion de la chasse a la baleine.

Le Japon pourrait prendre exemple sur la Norvege, l'Islande, le Groenland et les Iles Feroe qui ont cree la NAMMCO (North Atlantic Marine Mammal Commission) pour gerer la peche et la chasse aux mammiferes marins dans l'Atlantique nord. En fait, ce type de gestion de plusieurs especes animales d'un meme ecosysteme est sans doute ce qui est le plus favorable a l'utilisation durable des ressources.

Tu as raison, la chasse a la baleine scientifique est probablement la meilleure facon de poursuivre cette pratique de maniere durable. Meme si la chasse commerciale devait etre reautorisee, il serait de toute maniere necessaire de continuer a monitorer les populations de cetaces de la maniere dont le fait le Japon en Antarctique et dans le Pacifique nord-ouest.

まあ、確かに、調査捕鯨を続けられればいいと、僕も思う。問題なのは、反捕鯨側は、調査捕鯨をなかなか認めないことだね。全く合法的な活動だけど、反捕鯨の国々の調査捕鯨に対する発言などがシーシェパードの不法な妨害活動を支援することになっている。

@ Anonymous,

You don't seem to have much knowledge of this issue.
First, the IWC isn't a Japanese organisation. I guess you meant ICR.
Then, the research on cetaceans the ICR is conducting in the Southern Ocean is perfectly legal under the terms of the International Convention for the Regulation of Whaling. This activity is not bound by the moratorium on commercial whaling and the sanctuaries.
And finally, Sea Shepherd are not mandated by anybody. Their actions against the Japanese research fleet are illegal. It is a shame that countries like the Netherlands or Australia grant them their flag or access to their ports.

Anonyme a dit…

Bonjour,

C'est quand même mieux quand les informations sont toutes données

http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=96515#commentaires


Lamentoc

isanatori a dit…

Salut Lamentoc,

Merci pour ton commentaire. J'ai mis a jour le message pour completer les informations du lien que tu as donne. ;)

Anonyme a dit…

Concernant cette attaque des gardes-côtes japonais le gouvernement japonais a au moins confirmé l'emploi de grenades (dites d'avertissement)

Il serait grand temps Isanatori d'arrêter de faire de la désinformation à tout bout de champ.


Lamentoc

isanatori a dit…

Salut Lamentoc,

Je me suis permis de deplacer ton commentaire vers l'article correspondant.
Merci de faire en sorte de poster tes commentaires a la suite des messages concernes.

En ce qui concerne les "grenades d'avertissements", j'ai bien preciser dans ma mise a jour du 7 mars que :
"Les gardes-côtes japonais présents à bord du Nisshin-maru ont essayé de repousser le navire de Sea Shepherd à l'aide de "thunderflash" (voir vidéos)."

Je ne pense pas avoir fait de la desinformation, mais peut-etre que ce que j'ecris ne te plait pas.
A propos, tu es de Greenpeace, n'est-ce pas ? Soutiens-tu Sea Shepherd quand meme ?